Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coquelicots : un bouquet de printemps

par Cerina 12 Mai 2010, 12:06 Tapisserie

 

  

      J'avais envie d'une nouvelle activité, j'ai alors fouillé dans la maison toute entière. J'ai déniché de petits trésors (sentimentaux, s'entend car sinon je ne ferais que farnienter...Confiant un secret) que j'ai pris en photos.

  

          Voilà ce que j'ai trouvé dans la malle d'encours de ma maman. Ses encours datent de très longtemps, d'au moins 10 bonnes années. Alors oui, il y a des trésors quelquefois comme ce carré de petits points. Des coquelicots, des paquerettes, des lilas, des myosotis et des œillets en boutons forment le bouquet que je vais broder. Il est assez coloré : des rouges, des blancs, des bleus et des verts donnent un ensemble chaud. 


         De la tapisserie, me direz vous, n'est-ce pas ringard ? Ne vous en déplaises mais c'est un art de la France très remarquable.

                                                                      licorne.jpg 

Voyez donc la tapisserie de Bayeux ou ou celle à la Dame à la Licorne et je n'ai pas besoin d'autres arguments. (Ce n'est pas la même technique de travail mais c'est le même sujet d'art !)

 

         Ma petite contribution dans ce domaine est ce que je nomme "Coquelicots et Paquerettes du Printemps" ou le modèle 1514 de la marque Vermaco, avec 11 couleurs, de dimensions d'environ 20 x 24.5 cm, imprimé sur un canevas rigide en coton de 4 carreaux à double fil au cm et fournis avec de la laine en acrylique mélangé. Voilà les caractéristiques techniques pour ceux que cela intérresseraient, le propriétaire de la marque en particulier.

  

  

     Donc ce vieux trésor a déjà ses premiers fils d'enfilés. Je ne sais pas qui l'a débuté: ma mère sans doute mais je crois plutôt qu'elle a voulu garder le canevas pour un autre projet de point de croix; une copine de ma sœur peut-être, qui l'a commencé mais s'est arrêté parce que rébarbatif-ennuyant-répétitif-enfermant-tutti-quanti (bon, là, j'émets une hypothèse sur la raison).

        (Il faut aussi parler au sujet de la tapisserie plus qu'autres digressions.)

        Donc la partie droite de la tapisserie, ici en détail, est tapissée, oui, osons le mot, d'ailleurs c'est le bon mot, de la couleur du fond, blanc crème. Elle a des défauts, elle était une planche d'essai d'une main débutante, donc des différences de tension de fils, du lustrage, des nœuds pas possibles derrière et j'en passe. Pour les remettre à l'endroit, j'avais décidé de broder à ma manière; or m'adapter à ce qui a été déjà élaboré serait plus respectueux du précédent brodeur et professionnel pour développer mes capacités à la broderie. De toute façon, je ne sais pas broder, j'aurais fait les mêmes fautes et distorsions. Maintenant elles me servent de références. Tire la langue

 

 

      Pour ma part, j'ai agrandi ce fond, voir le petit bout du L. Puis j'ai continué par les branches vert clair et un lilas. Il faut que je travaille de façon ordonnée, c'est pourquoi je me cantonne au coin droit inférieur et m'oblige à terminer toute aiguillée car le chaos arrive sans prévenir. La photo le montre assez, je vous le dis moi-même: j'aime bien le résultat.

        J'ai commencé il y deux jours avec 3 heures maximum de temps passé dessus, ça n'avance pas très vite. Je n'ai pas encore la dextrécité de tenir une aiquille et de tirer sur le fil à la fois : il faut toujours que j'aille récupérer l'un ou l'autre.

 

 

 

     Bon, j'avais dis une nouvelle activité mais ça n'a pas l'air d'être autre chose de ce que je fais d'habitude. Alors disons un nouveau sujet de travail du textile... C'est bien aussi !

      Du coup, cela m'ouvre de nouvelles perspectives dont je donne un avant-goût ICI. Allez voir. 

 

     

commentaires

Haut de page